Les Polonais dans l'armée Napoléonienne

• Tirage limité à 150 exemplaires tous numérotés
• Coffret de fort grammage
• Illustrations rares ou inédites
• Cartographie des batailles avec présence des troupes polonaises
• Grand format 240 x 320 mm
• Deux tomes de 240 pages chacun
• Papier couché 150 gr. semi-mat Reliure en soie d’Orient, signet, tranche

Quantité
Titre indisponible
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
favorite_border Ajouter à mes favoris favorite Supprimer de mes favoris
 

Paiements sécurisés

  Politique de livraison

48 à 72 heures

  Politique retours

14 jours

Résumé du livre : Les Polonais dans l'armée Napoléonienne

Personne ne pourrait oublier la valeur militaire, l’audace, le courage, l’héroïsme des cavaliers du régiment de chevau-légers polonais de la Garde Impériale, qui de 1807 à 1815, luttèrent jusqu’à l’abnégation au service exclusif de l’Empire.

Et la participation de la Pologne comme alliée indéfectible de la France, ne se limita pas à ce très prestigieux régiment : nombre de cavaliers ou de fantassins, furent engagés, dès 1796 en Italie, sous le nom de légion polonaise et sous le commandement du général Dombrowski, recommandé par Bonaparte dès le début de la campagne.

La proximité de cette alliance, soudée par un profond sentiment anti-allemand (prussien et autrichien) et anti-russe, et par le démembrement de la Pologne, se renforça comme jamais dès 1806, avec l’écrasement de la Prusse à Iena et Auerstaedt, le soulèvement des polonais encouragés par la France, et enfn la libération de Varsovie par les troupes françaises, où Murat, accompagné du Prince Joseph Poniatowski, ft une entrée triomphale.

Cette histoire tumultueuse, et extrêmement riche en épopée, où on voit la Pologne comme le plus fdèle allié de l’Empire, nous l’avons reconstituée grâce aux témoignages des acteurs eux-mêmes, entre autres les généraux Soltyk (campagnes de 1809 et 1812), Mrozinski (Espagne) Grabowski et Tanski, sur l’ensemble de la période, et Zaluski spécifquement sur les chevau-légers lanciers de la Garde.

A de très nombreuses illustrations inédites de Wojneh Kossak sur la guerre en Espagne, et d’autres venant directement de Pologne, viendront s’ajouter les peintures de Chelminski et les très nombreux documents sur les uniformes également recueillis pour la plupart en Pologne.

mio1006
 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.

Soyez le premier à donner votre avis !