AMIENS D’ANTAN à travers la carte postale ancienne Agrandir

AMIENS D’ANTAN à travers la carte postale ancienne

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation sur ce livre, soyez le premier.
Note / écrire un commentaire

TITRE épuisé

hc_amiens

9782357200074

112 pages 
Format 24 x 32,5 cm
400 cartes postales anciennes
Kaltoume Dourouri
HC 

Marchés sur l’eau, expositions et festivals, une cathédrale haute en couleurs… Amiens est sans nul doute une ville d’art et d’histoire. Mais la belle cité, presque dévastée par les guerres mondiales, n’a pu grandir et s’épanouir comme d’autres villes. Elle a pourtant su se relever, poursuivant sa reconstruction jusqu’à nos jours. La force esthétique et historique des clichés d’antan témoigne de ce qu’était Amiens avant les bombardements.

1910 : l’urbanisation est en marche : création de nouvelles artères, arrivée du chemin de fer, foison des commerces, des brasseries, avènement des grands magasins, mais aussi édification de luxueux hôtels en centre-ville. À la Belle Époque, l’antagonisme quartiers bourgeois, du nord au sud, et quartiers ruraux, à l’ouest, est fort. Amiens est une ville aux multiples facettes. Considérée comme la petite Venise industrielle du Nord, notamment grâce au textile, la cité conserve un charme notoire avec le quartier populaire de Saint-Leu. En 1900, elle est en quelque sorte la capitale des tisserands, des tanneurs et des hortillons sur leurs « jardins flottants ». Bien que les Amiénois soient d’humbles travailleurs, ils aiment se divertir à la Hotoie, poumon vert de la cité. Ainsi, fêtes et jeux font partie intégrante de leur quotidien, mais aussi le héros Lafleur, les arts culinaires et la réderie. Jules Verne a eu bien raison de s’y installer pour s’inspirer de ses récits imaginaires !

Regroupant près de 400 cartes postales du début du siècle, Amiens d’antan nous invite à redécouvrir la belle cité amiénoise, avant les bombardements massifs des deux grandes guerres… L’ouvrage s’articule autour de 4 chapitres géographiques : Le centre-ville, Amiens la petite Venise du Nord, Amiens du nord au sud, Amiens et ses quartiers ouest. Un dernier chapitre est consacré au quotidien et à l’art de vivre des Amiénois en 1900.

Au-delà de l’iconographie exceptionnelle, issue de la collection de Pierre Chevin, les textes racontent l’histoire et la vie d’Amiens à la Belle Époque.