SAINT-ÉTIENNE D’ANTAN à travers la carte postale ancienne Agrandir

SAINT-ÉTIENNE D’ANTAN à travers la carte postale ancienne

28,90 €

Ajouter au panier

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation sur ce livre, soyez le premier.
Note / écrire un commentaire

hc_st_etienne

9782357200159

112 pages / Format 25 x 32,5 cm / 400 cartes postales anciennes / Alain Le Tirilly / HC

Trop longtemps victime de son image de « ville noire », Saint-Étienne est aujourd’hui un des pôles culturels les plus importants d’Europe avec sa futuriste Cité du Design. Mais qui se souvient de sa puissance industrielle passée, du temps où les porteuses de rubans déambulaient dans la cité, dissimulées derrière leur pile de cartons ?

À la Belle Époque, Saint-Étienne assoie son statut de capitale industrielle. C’est ici que naît le premier chemin de fer français. Les métiers et savoir-faire emblématiques façonnent la ville et ses quartiers. Passementiers, armuriers et fabricants de cycles sont les protagonistes économiques de la région. À proximité du cœur historique, un nouveau centre-ville se dessine ; avec le potentiel industriel de la cité, ce dernier est totalement dédié au travail.

Saint-Étienne consacre de plus en plus d’espace aux usines, forges et aciéries. Dans le même temps, une ferveur sociale s’installe. Dans la ville se côtoient la rubanerie, Manufrance, la dureté de la mine et ses dangers, mais aussi, plus loin, le travail aux champs et la cueillette des fraises. La vie sociale prend forme au café et une vie associative s’organise. Par ailleurs, en 1900, on compte pas moins d’un café pour 80 Stéphanois !

La Belle Époque est aussi synonyme de loisirs, de concours de boules place Sadi-Carnot ou de courses à Villars. Le tout proche Pilat devient le havre des premiers cyclotouristes de France. Au-delà des sept collines, les communes alentour procurent verdure et air pur et deviennent des sites de villégiature privilégiés. La ville sait aussi déployer ses richesses pour les visites officielles et les grandes expositions où le spectaculaire lâcher de ballon de 1904 marque les esprits d’alors…

Regroupant près de 400 cartes postales du début du siècle, Saint-Étienne d’Antan nous invite à remonter le temps. L’ouvrage s’articule autour de 4 chapitres géographiques : Le centre historique,Le centre-ville, Les grands territoires industriels puis Au-delà des sept collines. Un dernier chapitre est consacré au quotidien et à l’art de vivre des Stéphanois à la Belle Époque. L’iconographie est issue de l’exceptionnelle collection de cartes postales anciennes de Bernard Valla. 

Alain Le Tirilly est diplômé en journalisme et en communication. Il a participé comme rédacteur en chef à la création du magazine hebdomadaire Pulszmag, consacré à la vie culturelle de Saint-Étienne et de sa région. Il signe ici son premier ouvrage.

Nouveaux produits