ORLÉANS D’ANTAN à travers la carte postale ancienne Agrandir

ORLÉANS D’ANTAN à travers la carte postale ancienne

28,90 €

Ajouter au panier

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation sur ce livre, soyez le premier.
Note / écrire un commentaire

hc_orleans

9782357200142

112 pages 
Format 24 x 32,5 cm
Grégory Legrand
HC

Près de 400 illustrations 

Née il y a plus de 2 600 ans, ville royale au XVe siècle et patrie de Jeanne d’Arc, Orléans est l’une des plus vieilles villes de France. Néanmoins, la belle cité ligérienne n’échappe pas aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale et se voit presque totalement détruite après 1945. Mais la ville se relève et se reconstruit pour devenir la capitale de la région Centre, tout en conservant les joyaux de son patrimoine. Qui se souvient d’elle en 1900, au temps où l’on pouvait croiser le cireur sur la place du Martroi, les charcutiers itinérants ou encore les chiens ambulanciers sur la place Gambetta ?

À la Belle Époque, le centre historique, à la fois bourgeois, flanqué de maisons Renaissance et bordé de commerces, étale fièrement la richesse de son patrimoine. Le passant, foulant les rues et les places illustres de la cité, ne peut ignorer la multitude d’empreintes de Jeanne d’Arc dans la cité. Ainsi les quartiers orléanais semblent être marqués au fer par la pucelle… À l’aube du XXe siècle, Orléans connaît de grands changements. L’arrivée du chemin de fer bouleverse l’économie de la ville, le nombre de passagers croît et le trafic des marchandises devient plus aisé. La Belle Époque à Orléans, c’est aussi les passants sur les quais, les lavoirs qui jonchent la construction du nouveau pont Joffre, les enfants sur les plages de la Loire, le plus grand fleuve de France… De l’autre côté de l’eau, Saint-Marceau demeure rural, héritant de l’horticulture. En s’éloignant du coeur historique, les mails forment une ceinture de boulevards qui constituent en ce temps-là des lieux de promenades et de manifestations incontournables. Les faubourgs, eux, sont les poumons économiques et sociaux de la cité johannique. Mais Orléans est avant tout une cité hétéroclite, brillant par son activité commerciale, son importante place d’armes, son art de l’horticulture, et dont le coeur bat au rythme de traditions et de fêtes ancrées depuis des siècles…

Regroupant près de 400 cartes postales du début du siècle issues de la très riche collection de Muguette Rigaud, Orléans d’antan propose au lecteur une balade nostalgique de la belle cité orléanaise. L’ouvrage est découpé en 4 parties géographiques : Le centre historique, Saint-Marceau, Les mails puis Les faubourgs. Une dernière partie relate le quotidien et l’art de vivre des Orléanais au début des années 1900.

Résidant à Orléans, Grégory Legrand est journaliste local. Après avoir collaboré pour divers quotidiens régionaux, il est aujourd’hui rédacteur et secrétaire de rédaction à l’agence d’Orléans La République du Centre. Titulaire d’une maîtrise d’histoire contemporaine et passionné par l’histoire et le patrimoine de sa ville, il signe ici son premier ouvrage.


Nouveaux produits

Réductions