L'Algérie des premiers photographes

21,50 €
Ean 13 : 9782915126044

159 pages
Format 20,5 x 27,5 cm
Mohamed-Sadek Messikh 

Quantité
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
favorite_border Ajouter à mes favoris favorite Supprimer de mes favoris
 

Paiements sécurisés

  Politique de livraison

48 à 72 heures

  Politique retours

14 jours

Résumé du livre : L'Algérie des premiers photographes

Un peu plus de 150 ans nous séparent de la première photographie prise en Algérie. Il s'agit de l'oeuvre d'un daguerréotypiste inconnu qui, au début des années 1840, immortalisa pour la première fois, sur une plaque de cuivre, une vue d'Algérie. Depuis cette date les daguerréotypistes suivis des photographes, chargés de leur lourd et encombrant équipement, se rendront nombreux de ce côté de la Méditerranée.

Moulin en 1856-1857, Greene en 1856, de Beaucorps en 1859, Disderi en 1860 ou encore Baldus en 1864 et tant d'autres dans les mêmes années, font le voyage pour y séjourner pour des périodes plus ou moins longues, selon les besoins de leurs "missions". D'autres choisissent de s'y installer comme Alary, Geiser, Portier, Leroux, Clavier à Alger ou Oberthy, Sarrault, Jacquet à Constantine ou encore Dupont à Oran, Pedro à Tlemcen, Prod'hom à Bône (Annaba), Jean à Phillipeville (Skikda).


De 1850 à 1900, période pionnière de la photographie en Algérie, des milliers de clichés vont être pris, formant un des plus étonnants témoignages sur le pays et la vie quotidienne de ses habitants. "L'Algérie des premiers photographes" présente un échantillon significatif de la collection Messikh, une centaine d'images qui nous invitent à un voyage, sur les pas de ces premiers photographes, à la rencontre de l'Algérie de la fin du XIXe siècle.

n_261
 Avis
Tous les avis sur cette page sont affichés par ordre chronologique.

Soyez le premier à donner votre avis !