Neufchâtel en Bray - tome 4 - 23 années de reconstruction Agrandir

Neufchâtel en Bray - tome 4 - 23 années de reconstruction

25,00 €

Ajouter au panier

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation sur ce livre, soyez le premier.
Note / écrire un commentaire

fouquet_4

9782364640801

176 pages
Format 21 x 29,7 cm
François Fouquet 

Vingt-trois années de reconstruction… pour une journée d’apocalypse ! 

Le 7 juin 1940, les avions ennemis lâchent leurs chapelets de bombes incendiaires. La ville n’est plus qu’un immense brasier et notre petite cité, si pittoresque disparait en… trois jours !

Sur mille maisons, sept-cents environ sont détruites ! L'Hôtel de Ville abritant le Musée Mathon et l’importante bibliothèque, l’Hôpital- Hospice avec ses cent-vingt lits, l’Ecole des Garçons, le Tribunal… sont entièrement « rayés de la carte ». L’église est fortement endommagée. Ce n’est partout qu’anéantissement et ruines fumantes...

De la désolation et du… provisoire !

On imagine ce que peut représenter une telle destruction pour une ville de 4 000 habitants. Pendant huit années Neufchâtel-en-Bray va vivre dans les ruines. A quelques rares exceptions, ses habitants n’ont pas déserté la ville, bien qu'ils y mènent... une vie de  « troglodytes ».

C’est l'ère du provisoire : 450 maisonnettes préfabriquées sont mises à la disposition des habitants. Des maisonnettes que la municipalité envisage même de céder à leurs locataires à titre définitif.

Une tâche colossale et des travaux controversés !

En effet, et c'est là qu'intervient le premier sujet de mécontentement, les 700 logements détruits ne seront pas tous reconstruits. En effet, ce sont seulement 500 habitations et commerces qui le seront. Ce qui impliquerait évidemment que bon nombre de Neufchâtellois resteraient... sans abri.

De plus, le détournement de la Béthune, une rocade et un « Pont Surélevé » pour régler les problèmes de circulation, c’est de la pure folie pour certains !

Robert Auzelle et « son centre administratif » (Hôtel de Ville–Tribunal-Salle des fêtes-Théâtre –Hôtel des finances) apporte une touche de modernisme qui ne fait pas toujours l’unanimité !

Reste à trouver une solution pour l’Hôpital et l’école des garçons, hors du périmètre de reconstruction… et le clocher de l’église Notre-Dame, quand va-t-il retrouver sa « place » ?...

Ainsi la course à la reconstruction et au logement va-t-elle durer officiellement… vingt-trois années que nous allons nous efforcer de reconstituer, en feuilletant les 176 pages de cet ouvrage et ses 500 documents et  photos.

 

Voir également les autres tomes de la série :

Tome 1 : Ville martyrisée

Tome 2 : Ville occupée

Tome 3 : Ville libérée


Nouveaux produits