Granville - Corsée, corsaire, chavirante Agrandir

Granville - Corsée, corsaire, chavirante

25,90 €

Ajouter au panier

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation sur ce livre, soyez le premier.
Note / écrire un commentaire

orep_9782815103114

9782815103114

144 pages
Format 19 x 24,5 cm

Résumé du livre : Granville - Corsée, corsaire, chavirante

C'est un port de la Manche qui en a sous le coude, un bout du monde, un terminus des beaux étés, le roc où l'on décroche et qui plonge son mufle dans le grand bleu. Qui vous retape un harassé en deux coups de cuillère à pot, où les visages pâles retrouvent des couleurs et les cabossés réapprennent le joli métier de vivre. On y cicatrise de tout un tas de choses. Le sel, sans doute. C'est un port d'attache attachant. 
Une ville rigolote, intrigante, carnavalière, sans doute la plus Anglo-Normande de toutes, cousine germaine de Jersey, soeur de lait de Guernesey, terrain de jeu subtil des lumières et des ombres, des feux du carnaval et des étincelles des postes à souder, des bateaux et des bulots, des jardins diorissimes d'élégance, des bichettes frétillantes de bouquet. Granville où la mémoire corsaire affleure plus qu'on ne saurait l'imaginer. Où perdure le défi ancien des pêcheries de Terre Neuve. Où sont tatoués le goût du large et le bonheur du revenez-y.

Granville où nous avons aimé flâner nez au vent, l'oeil libre et sensible, amusé même. Et la plume tendre et légère pour raconter ce coin de la Manche qui nous est devenu si cher qu'il n'en a plus de prix. Granville, cette ville archipel où l'on se promène un peu comme on navigue.

Granville, notre histoire d'amures, principauté souveraine qui s'aime comme telle, humble reine d'elle-même où Chausey, paradis du large et de proximité, royaume des métamorphoses, festival de lumières insensées, constitue un faubourg distant d'une heure de bateau de la maison mère (mer ?), à hauteur d'enfance et d'horizon. Vous embarquez ? Bienvenue à bord.

Nouveaux produits