La justice des seigneurs abbés de Saint-Ferme Agrandir

La justice des seigneurs abbés de Saint-Ferme

23,95 €

Ajouter au panier

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation sur ce livre, soyez le premier.
Note / écrire un commentaire

RA186

9782824009964

228 pages
Format 16 x 24 cm

Petite histoire d’une juridiction du Bazadais au siècle des Lumières 

Résumé du livre : La justice des seigneurs abbés de Saint-Ferme

Située aux confins du Bordelais et de l’Agenais, au nord de la Garonne, l’abbaye bénédictine de Saint-Ferme relevait du diocèse de Bazas. L’abbé commendataire placé à sa tête était seigneur haut justicier ; il percevait tous les revenus de l’abbaye, les rentes, les droits seigneuriaux et les dîmes. Il encadrait et réglementait la vie des habitants de sa juridiction qui s’étendait sur les paroisses de St-Ferme, Dieulivol, et Le Puy. A partir de l’étude des archives de la justice seigneuriale, l’auteur apporte un éclairage inédit sur l’histoire de ce pays de l’ancienne Guyenne. Il dresse les portraits des trois derniers abbés et révèle les contours de cette seigneurie ecclésiastique. Il énumère les principaux droits seigneuriaux et décrit les modalités de gestion de la seigneurie dont la perception des revenus était confiée à des fermiers. La justice seigneuriale était une justice subalterne, déléguée par le roi, et l’abbé ne l’exerçait que par l’intermédiaire d’officiers qu’il nommait pour le faire en son nom. L’auteur précise les compétences de la justice seigneuriale ainsi que le droit et la procédure applicables. L’organisation et le fonctionnement de l’institution sont exposés dans la deuxième partie de l’ouvrage : il y évoque les principaux lieux où s’exerçait la justice du seigneur et étudie l’ensemble du personnel judiciaire. Il explique le fonctionnement du tribunal, le déroulement des audiences et le calendrier judiciaire. La dernière partie sert à décrire l’activité de la justice seigneuriale de St-Ferme. Les différentes affaires et procédures conservées dans les archives illustrent l’ensemble de ses attributions.