Les monuments aux morts de la Grande Guerre dans le département de la Creuse Agrandir

Les monuments aux morts de la Grande Guerre dans le département de la Creuse

59,95 €

Ajouter au panier

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation sur ce livre, soyez le premier.
Note / écrire un commentaire

RA181

9782824009445

378 pages
Format 21 x 29,7 cm
Henri Guyoton 

Résumé du livre : Les monuments aux morts de la Grande Guerre dans le département de la Creuse

La Grande Guerre a fait 10.941 morts creusois ; cette triste statistique place notre département dans les plus touchés du pays. Comme tous les départements ruraux, la Creuse a payé un très lourd tribut à cette Première Guerre mondiale, car les paysans fournissent les rangs de l’infanterie, très touchée par une guerre industrielle dans laquelle les fantassins ont été massivement victimes des armes diverses et variées. À la fin du conflit, le département aura perdu 4,7 % de sa population.

La Grande Guerre laisse une empreinte profonde dans les consciences. Par ailleurs, la loi du 25 octobre 1919, relative à la commémoration et à la glorification des morts pour la France, a invité les communes, aidées dans ce cas par l’État, à prendre toutes mesures de nature à « glorifier les Héros Morts pour la Patrie ». Ultérieurement, les communes ont été vivement incitées à procéder à l’inscription des noms des morts pour la France des autres conflits sur les monuments aux morts.

Les monuments aux morts, présents dans presque toutes les communes de France, offrent un intérêt à la fois historique, sociologique et humain. Construits à l’issue de la Grande Guerre, et symbole majeur de la France Républicaine des années 1920, ils deviennent monuments de mémoire pour la Nation tout entière. En ce début de nouveau millénaire, les monuments aux morts apparaissent comme le trait d’union entre tous les citoyens : vecteurs de valeurs civiques et républicaines dont la transmission aux générations nouvelles s’avère essentielle, ils contribuent au maintien indispensable de la mémoire collective.

Les monuments aux morts sont un signe pour le passant, afin qu’il n’oublie jamais ceux et celles qui ont donné leur sang pour la Patrie.