PERPIGNAN D’ANTAN à travers la carte postale ancienne Agrandir

PERPIGNAN D’ANTAN à travers la carte postale ancienne

28,90 €

Ajouter au panier

Exclusivité web

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation sur ce livre, soyez le premier.
Note / écrire un commentaire

hc_perpignan

9782357200364

112 pages 
Format 25 x 32,5 cm
300 cartes postales anciennes
Bernard Rieu
HC 

Après plusieurs décennies cachées derrière ses remparts, Perpignan devient à la Belle Époque la capitale incontestée des Pyrénées-Orientales. Marquée par les luttes franco-espagnoles, la ville s’était entourée de hautes murailles détruites en 1904. Perpignan d’antan, à travers 300 cartes postales anciennes, est un des rares ouvrages témoignant des vestiges du passé ainsi que de la reconstruction économique et politique de la ville au début du XXe siècle.

Bernard Rieu nous entraîne dans les rues de Perpignan où le lecteur découvre les cafés disparus de la rue Louis-Blanc, les anciennes façades de la rue de la Loge mais aussi les lieux emblématiques inchangés. On cherche la ressemblance avec les places que l’on connaît, les rues que l’on reconnaît, mais on se passionne surtout pour ces scènes oubliées, symboles de la Belle Époque. Du Palmarium aux Dames de France, des foires et marchés de la place Arago aux lavandières de la Basse et de la Têt, le lecteur retrouve la vie quotidienne des Perpignanais au début du XXe siècle.

Les années 1900 sont surtout, pour Perpignan, celles du développement économique. L’agriculture prend son essor et les marchés s’étendent sur toutes les places de la ville. Les remparts sont démolis et les villages comme Le Vernet ou Château-Roussilon se rattachent progressivement à la cité. L’artisanat et les petits métiers sont encore florissants dans le centre-ville et les usines de papiers à cigarette de la famille Bardou nourrissent une grande partie de l’économie locale. Le « nouveau Perpignan » apparaît, avec, en toile de fond, le Canigou. L’arrivée du chemin de fer modifie le paysage. Perpignan s’impose peu à peu comme le centre économique, démographique et touristique des Pyrénées-Orientales et sa gare, comme le « centre du monde ».

L’ouvrage est illustré par plus de 300 cartes postales anciennes issues des collections exceptionnelles de Louis Rovira et d’Adrien Payré.


Né en 1947 en Catalogne, Bernard Rieu a été journaliste à la rédaction de L’Indépendant de 1973 à 2008. Il a également rédigé de nombreux articles sur le patrimoine de la région pour différents magazines, notamment Terres Catalanes. Aujourd’hui journaliste à la retraite, Bernard Rieu demeure très investi dans sa ville, membre actif et bénévole dans des associations de sauvegarde du patrimoine historique. Passionné de lecture et d’écriture, il a déjà associé sa plume aux photographes pour l’ouvrage Canigo, magie d’une montagne et offre ici son savoir pour Perpignan d’antan.

Nouveaux produits

Réductions