Les Béarnais à San Francisco Agrandir

Les Béarnais à San Francisco

17,00 €

Ajouter au panier

Notes et évaluations clients

Personne n'a fait d'évaluation sur ce livre, soyez le premier.
Note / écrire un commentaire

cairn9782350686622

9782350686622

Format 24x16
Type de brochure broché
Illustrations quelques photographies d'archive en NB

Résumé du livre : Les Béarnais à San Francisco

Avez vous déjà entendu parler du phénomène des French Laundry aux États-Unis ? Saviez vous que la communauté béarnaise en était à l'origine ? Découvrez dans ce livre comment les béarnais sont devenus leaders du marché de la blanchisserie en Californie au début du XXe.

Je me souviens des fêtes d’Aubertin dont mon grand-père était maire, le dernier dimanche du mois d’août. J’y voyais revenir avec régularité un personnage dont l’habillement, la prestance, l’assurance attiraient inévitablement l’attention. C’était celui qui avait réussi en Amérique, qui envoyait des colis au sortir de la guerre à la famille. Il me faisait rêver. Bien que vivant à la Nouvelle-Orléans, il parlait de ces autres béarnais partis en Californie à la recherche d’une vie meilleure.
Cela avait éveillé ma curiosité. Lycéen à Louis-Barthou, j’entendais parfois des camarades évoquer des parents partis là-bas, mais dont on n’avait que de rares nouvelles. C’était pour moi un mystère que je résolus d’aller explorer.
La chance et l’aide d’hommes exceptionnels et bons m’ont permis de débarquer un jour à San Francisco. Je commençais à y rencontrer des béarnais, certains très âgés, surpris qu’un jeune homme vienne s’enquérir de leur histoire personnelle et collective. Mais disponibles pour raconter leur parcours, leurs espoirs. Et ce fut une vraie découverte : une communauté dotée d’une riche histoire économique, sociale et politique, soudée autour de la Ligue Henri IV, travaillant dans les blanchisseries au point de marquer l’histoire de San Francisco. Une originale histoire d’immigration et d’intégration, car les béarnais se sont fondus dans la Californie, ce qui explique la méconnaissance quasi-totale des américains, voire en Béarn, de cette communauté.

Nouveaux produits